Micro-mobilités

Les Micro-mobilités regroupent les EDPM (Engin de Déplacement Personnel Motorisé). Les plus utilisés et rencontrés étant les trottinettes électriques, gyroroues, gyropodes.

 

Gyroroue – Trottinette électrique – gyropode

Nous agissons activement depuis des dizaines d’années pour des déplacements urbains et interurbains efficients, bon pour la santé tout en préservant l’environnement. C’est pourquoi nous soutenons l’utilisation des EDPM qui peuvent très facilement remplacer une voiture polluante ou des transports en commun sur tout ou partie du trajet quotidien.

Les EDPM n’ont pas vocation à remplacer le vélo. Mais ils sont une nouvelle alternative proposée aux usagers de l’espace public et aux habitants. C’est une tendance forte déjà observable, les trottinettes électriques et gyroroues sont déjà très présentes dans nos rues. Ces véhicules ont également l’atout majeur de favoriser l’intermodalité, facile à ranger dans un petit logement sans local à vélo, dans un coffre de voiture ou sous le siège des transports en commun.
Il s’agit d’une autre solution au désencombrement des villes, à la lutte contre la pollution de l’air et à la réduction des nuisances sonores.

L’historique des EDPM

Les EDPM sont utilisés en France depuis quelques années sans avoir d’encadrement juridique. C’est pourquoi jusqu’à la publication du décret de la loi LOM du 23 octobre 2019, les utilisateurs d’EDPM étaient « libres » de rouler comme ils le voulaient.
Suite à ce décret, des nouvelles règles de vitesse, de circulation, de sécurité doivent être appliquées.

En voici les 4 principales :

  • trottoirs et routes hors agglomérations interdits;
  • l’EDPM doit être assuré;
  • l’EDPM et/ou son utilisateur doit être équipé d’un avertisseur sonore et de moyens pour être visible de jour comme de nuit;
  • vitesse maximale de 25 km/h;

Afin de faire évoluer la réglementation actuelle et défendre les utilisateurs d’EDPM, une association nationale à été créée : l’ANUMME (Association Nationale des Utilisateurs de Micro-Mobilité Électrique).
Dans le même temps, une association régionale a été mise en place. Mais elle a été dissoute faute de temps et de moyens pour la faire vivre : les Wheelers de Lorraine.

L’avenir

Certains fondateurs des « Wheelers de Lorraine » se sont rapprochés d’EDEN afin de poursuivre les actions pour développer et faire connaître les EDPM.
En effet, les utilisateurs d’EDPM et les cyclistes ont les mêmes besoins : un réseau cyclable continu, rapide et sûr.

C’est pourquoi, il a été créé au sein d’EDEN une entité « Wheelers de Lorraine ».
Comme EDEN est en lien avec la FUB, l’entité « Wheelers de Lorraine » sera en lien avec l’ANUMME.
Le réseau des utilisateurs de l’espace public sera alors étendu (au niveau local et national) et nous serons alors plus nombreux et avec plus de moyens communs pour faire avancer la cause de l’écomobilité.

Encadrement d’une vélorution par des gyroroues.

 

La loi doit encore progresser

Suite aux 4 règles citées plus haut, il est clair que la loi LOM ne permet pas une utilisation sereine des EDPM.
C’est pourquoi 3 points sont à faire évoluer :

autoriser l’utilisation d’EDPM hors agglomération

De nombreux utilisateurs d’EDPM roulaient depuis de petites communes vers des grands centres villes pour se rendre à leur travail ou dans des commerces qu’ils n’ont pas à proximité de chez eux.
L’interdiction de rouler hors agglomération a donc conduit certains à reprendre leur voiture pour de petites distances ou tout simplement ne plus se rendre dans les commerces des centres villes.

création d’une catégorie d’EDPM « rapides » dont la vitesse maximale serait de 45 km/h

La création d’une catégorie d’EDPM rapides se ferait avec des règles de sécurités plus importantes que celles actuelles comme par exemple des protections supplémentaires et obligatoires, l’obtention d’un certificat confirmant que l’utilisateur de ces EDPM est informés et respectera les règles de sécurité et du code de la route.

réguler le free floating ( EDPM en libre service)

Enfin, le free floating a grandement desservie l’image des EDPM qui sont principalement vus comme une nuisance au point de vue sécurité et pollution. S’ils sont utilisés dans le respect de chacun et avec un entretien correct, ceux-ci sont moins dangereux et beaucoup moins polluants.

Nos actions

Dans le respect de la loi LOM et des règles de sécurité ainsi que du code de la route, nous souhaitons :

  • faire découvrir au plus grand nombre les EDPM par de simples démonstrations, par des initiations basiques jusqu’au perfectionnement;
  • informer, accompagner les utilisateurs d’EDPM dans leurs déplacements afin de faciliter la cohabitation de tous les usagers de l’espace public;
  • impliquer de façon plus importante les EDPM dans les vélorutions et toutes autres manifestations visant à promouvoir l’écomobilité.

Intervenant EDEN pour la micro-mobilité : Luc.

Contactez-nous sur contact@as-eden.org