Renouvellement du tramway – EDEN toujours réservé

EDEN rappelle que sa position sur le projet de renouvellement du tramway n’a pas évoluée depuis sa contribution à l’enquête publique :

Projet de renouvellement du tramway à revoir

En outre, nous prenons acte du rapport de la commission d’enquête qui donne un avis favorable avec réserve, demandant principalement à ce que la Métropole revoit son tracé pour monter à Brabois par le val de Villers.

Les réponses qui nous ont été faites dans ce rapport, puis lors de la réunion proposée le 20 novembre par la Métropole ne nous satisfont pas.

Nous avons toujours des réserves concernant la capacité du nouveau tramway à tenir à la fois une cadence élevée, une régularité suffisante et une vitesse commerciale satisfaisante. Nous avions déjà évoqué que le nombre de virage et les trop nombreux sites partagés avec l’automobile dégraderaient le service.

Nos propositions concernant le système vélo ont été considérées comme étant trop détaillées et systématiquement renvoyées vers le futur maître d’œuvre. Il nous semble au contraire qu’elles relevaient de principes généraux (continuité, largeurs minimales et séparation trottoirs / chaussées / pistes) auquel la Métropole aurait pu répondre de manière plus sérieuse.

Du côté de Vandœuvre, nous avions évoqué nos réserves concernant la séparation de la ligne en deux branches, qui va dégrader le service pour les deux lignes. Un tram toutes les 15 minutes aux heures de pointes depuis le vélodrome vers Roberval est vraiment problématique et dégrade la qualité de service d’un tram. Des trams espacés alternativement de 5 et 10 minutes vers Brabois nous semblent également dégrader la qualité du service.

Avec les études actuellement à notre disposition, nous ne savons pas nous positionner sur le meilleur tracé pour monter à Brabois. Chaque étude est construite différemment et aucune n’a bénéficié d’autant de recherche que celle du val de Villers. Nous demandons des études comparatives, transparentes et claires, si possibles révisées par des pairs. Une synthèse pédagogique qui classe les différentes options selon des critères clairs devra être établie par les bureaux d’études afin que tout un chacun puisse se faire une opinion éclairée et finalement soutenir ce projet de tram dont nous avons toutes et tous besoin.

Nous sommes réservés sur la nouvelle proposition par le Val de Villers car :

  • il impacte toujours le bois du Montet avec un déboisement important et la construction d’un ouvrage d’art,
  • la quantité de remblais et l’importance de l’ouvrage en font un aménagement coûteux sur le plan financier et environnemental,
  • il impactera toujours le jardin botanique par sa proximité immédiate
  • aucun tracé n’est sûr pour la piste cyclable à cause de l’espace très contraint derrière la clinique Saint-André, bien que la Métropole nous affirme qu’elle trouvera un tracé alternatif.

Voici un schéma de principe présenté par la Métropole qui aurait mérité quelques cotes